Blogue
Comment effectuer un survoltage vous-même

La semaine dernière fut une semaine de froid polaire au Canada. En effet, nous avons vécu les premiers (et non les derniers) grands froids de l’hiver ou la température est souvent descendue sous les -20 degrés Celsius, sans calculer le refroidissement éolien. De plus, qui dit période de grand froid dit voiture qui ne démarre pas et qui a besoin d’être survoltée. Cependant, vous devez suivre des étapes bien définies pour réussir le survoltage de votre véhicule et au cours de cet article, nous vous présenterons chacune d’entre elles.

Le survoltage permet de revigorer une voiture qui refuse de démarrer lorsque la température est extrêmement basse

Pourquoi votre voiture refuse-t-elle de démarrer lors d’un grand froid?

Une température très basse fait en sorte que votre voiture doit déployer beaucoup plus d’efforts pour démarrer. En effet, le moteur est durement éprouvé et la performance de la batterie est réduite. Par exemple, à une température de -35 degrés Celsius, une batterie standard ne pourra vous donner que 25% de son niveau de performance habituel. Lorsque l’on voit ces données, il est plus simple de comprendre pourquoi votre véhicule peut refuser de démarrer lorsqu’il fait une température sibérienne dehors!

Les étapes à suivre pour effectuer un survoltage avec succès

Un survoltage réussi et sécuritaire exige que vous suiviez plusieurs étapes précises. Voici ce que vous devez faire avant de brancher votre véhicule au véhicule de secours :

1)      Tout d’abord, assurez-vous que le véhicule à survolter et le véhicule de secours ne se touchent pas.

2)      Ensuite, vérifiez que la batterie qui est à plat n’est pas gelée. Pour confirmer si une batterie est gelée, jetez un coup d’œil à ses parois. Si elle est gelée, ses parois devraient être ondulées.

3)      Il est important que le survoltage d’une batterie soit fait à l’aide d’une batterie ayant le même voltage.

4)      Attention! Une batterie dégage de l’hydrogène, qui est comme vous le savez sans doute, un gaz explosif. Il faut donc être vigilant afin qu’il n’y ait pas d’étincelles ou des flammes vives se retrouvent à proximité.

5)      Il faut aussi absolument éviter que vos vos vêtements, yeux, votre peau ou les surfaces peintes entrent en contact avec l’électrolyte de la batterie. Si toutefois cela se produisait, lavez la surface touchée avec de l’eau le plus rapidement possible.

6)      Si vous faites vous-même votre survoltage, vous devriez porter des lunettes de sécurité et enlever tous vos bijoux, dont vos bagues.

7)      Actionnez le frein de stationnement de votre voiture et mettez votre levier de vitesse au neutre si votre voiture est munie d’une transmission manuelle. De plus, si votre voiture est manuelle, mettez la pédale d’embrayage au plancher, et si elle est automatique, mettez-la en position stationnement. Enfin, n’oubliez pas d’éteindre tous les appareils électriques de la voiture tels que l’éclairage, le climatiseur ou le chauffage.

Une fois que toutes ces étapes ont été franchies, vous devez maintenant procéder au branchement de votre véhicule. Voici comment faire :

1)      Prenez une pince du câble survolteur rouge et branchez-la à la borne positive (+) de la batterie à survolter.

2)      Branchez l’autre pince de ce câble rouge à la borne positive (+) de la batterie du véhicule de secours.

3)      Prenez ensuite une pince du câble survolteur noir et branchez-la à la borne négative (-) de la batterie du véhicule de secours.

4)      L’autre pince du câble noir doit être branchée au bloc-moteur ou à une composante métallique importante de celui-ci dans le véhicule en panne. Assurez-vous que cette connexion est éloignée d’au moins 30 cm de la batterie pour éviter qu’une étincelle déclenche une explosion et de ne pas attacher le câble à la borne de mise à la masse de la batterie à plat.

5)      Démarrez la voiture, attendez quelques minutes et débranchez les câbles dans l’ordre inverse de celui dans lequel vous les avez branchés au début du processus. Si elle refuse de démarrer lors du premier essai, attendez quelques instants le temps de laisser reposer votre démarreur pour éviter de l’endommager. Si vous sentez une odeur d’essence, c’est que le moteur est ‘’noyé’’. Si cela se produit, appuyez à fond sur l’accélérateur lors de votre tentative de démarrage pour fournir davantage d’oxygène au moteur et ainsi favoriser la combustion.

C’est ce qui conclut cet article sur comment effectuer un survoltage vous-même. Puisque vous aurez lu cet article, vous saurez dorénavant quoi faire dans l’éventualité où votre véhicule refuse de démarrer lors d’une journée de froid extrême. Notez que des services de support aux automobilistes tels que le CAA peuvent aussi vous venir en aide en se chargeant de survolter votre véhicule avec l’un de leurs véhicules de service.



< Retour